Chambre des mines – Le calcaire

La partie Centre-Ouest du bassin sédimentaire recèle d’importantes ressources en calcaires et marno-calcaires. Les marno-calcaires éocènes qui affleurent dans le plateau de Bargny à 30 km de Dakar, sont à l’origine de la première cimenterie d’Afrique de l’Ouest en activité depuis 1948.

Il existe d’importants gisements de calcaires paléocènes situés entre Mbour au Sud et Pout au Nord. Une deuxième usine de ciment y a été ouverte à Kirène au cours de l’année 2002.

Encouragés par une demande nationale et sous régionale en forte croissance, les groupes cimentiers sont en train de réaliser un doublement de leurs capacités respectives qui portera l’offre à environ 6.000.000 tonnes de ciment à partir de cette année 2010.

Un grand groupe cimentier international projette la réalisation d’une cimenterie de 2,5 MT par an de ciment dans un avenir proche dans la zone de Pout tandis qu’un nouveau projet de cimenterie de 1,5 MT par an est agrée dans la zone de Bandia.

Les calcaires paléocènes de Bandia, Thiès et Pout, hautement titrés dans leur horizon supérieur (+95% CaCO3), sont très adaptés à la production de chaux. Des opportunités sont à saisir pour la satisfaction de la demande nationale, et sous régionale en pleine expansion tirée par le développement de l’industrie minière aurifère.